Avertissement

 Compte-tenu des connaissances actuelles en matière de toxicologie, les mycologues de la Société Mycologique de la Sarthe ne  sont plus en mesure de garantir au public que la consommation d'espèces jusqu'alors réputées comestibles puisse continuer à se faire sans risques d'intoxication ; elles peuvent se révéler toxiques dans des conditions particulières ou pour certaines personnes.

Critères à prendre en considération

Tout d'abord il faut partir du principe que les champignons sont des mets peu digestes car ils sont riches en cellulose, ils doivent être consommés, par petites quantités, à des fréquences espacées dans le temps. De plus, ce sont de véritables petites usines chimiques, certaines de leurs molécules traversent le corps humain sans autres effets, d'autres sont stockées par l'organisme qui ne réagit pas tant qu'un seuil critique n'est pas atteint et enfin très peu d'entre elles sont digérées et utiles à notre alimentation.

Partant de ce constat, il faut être conscient qu'une multitude de raisons peuvent causer l'apparition de symptômes d'intoxication, tout d'abord nous ne sommes pas égaux en matière de risques, l'âge de la personne, son état de santé, des problèmes d'allergie, des traitements médicamenteux, ... peuvent faire qu'un champignon dit ¨comestible¨ pourra  être consommé sans problème par un membre de la famille alors que pour un autre il y aura des complications. Les champignons, de part leur mycelium très étendu, ont la fâcheuse faculté de concentrer toutes sortes de polluants, cadmium, plomb, mercure, hydrocarbures, pesticides, fertilisants, radioactivité... le principe de précaution voudrait que ni les femmes enceintes, ni les enfants n'en consomment.

Précautions

On ne s'improvise pas ¨ramasseur de champignons¨, c'est un apprentissage qui se fait au contact des mycologues qui eux se tiennent informés des avancées de la science et des actuelles informations en matière de toxicité.

Par ignorance, méconnaissance, imprudence, selon les années, entre 1000 et 2000 personnes sont victimes d'intoxications, malgré les prouesses du corps médical, certains y perdent la vie, d'autres restent handicapés (reins détruits) ...

_ en matière de comestibilité, Il est absolument indispensable de ne plus faire référence à des ouvrages anciens, de plus en plus fréquemment, des espèces jusqu'alors considérées ¨comestibles¨, sont transférées dans les toxiques, voire dans les mortels. Trop souvent est encore tenu le genre d'argument :"Moi ça fait 30 ans que j'en fais manger", c'est un discours dangereux.

_ tous les champignons comestibles "sauvages", doivent se consommer cuits, voire bien cuits pour ceux qui se révèlent être toxiques crus tels les morilles, les amanites rougissantes et les bolets à pied rouge pour qui une cuisson prolongée détruira les toxines.

 

Endroits pollués

Selon l'endroit où elles poussent, des espèces réputées comestibles peuvent se révéler toxiques, s'ensuit une liste non exhaustive de lieux pollués où la cueillette est fortement déconseillée :

_ les bords de route, présences d'hydrocarbures, de plomb, ...

_ les décharges, toutes sortes de déchets ... des morilles peuvent y pousser

_ les pelouses ayant subi un traitement  au désherbant sélectif, à l'anti mousses

_ les allées traitées au désherbant total ... apparition de morilles

_ les prairies récemment amendées, engrais chimiques, lisiers, ...

_ ...

Récolte des champignons

Bon à savoir

Réglementairement, les champignons sont considérés comme un produit issu de l'agriculture, à ce titre ils appartiennent au propriétaire ou locataire foncier. La cueillette dans les massifs forestiers domaniaux de la Sarthe est régie par un arrêté préfectoral.

Arrêté préfectoral cueillette des champi
Document Adobe Acrobat 10.3 KB

Equipement et méthode

_ Le port de vêtements et de chaussures adaptés au terrain est vivement conseillé afin d'éviter les glissades et les chutes, les piqûres d'insectes et morsures de tiques, ...

_Un panier largement ouvert, au besoin agencé d'une séparation, recevra d'un côté les comestibles identifiés avec certitude, de l'autre 2 ou 3 espèces inconnues que l'on montrera à un pharmacien ou à un mycologue à des fins de détermination.
 L'utilisation de sacs plastiques est prohibée, ils ne permettent pas une conservation optimale, favorisent la fermentation et la production de toxines. En quelques heures, une espèce comestible peut devenir impropre à la consommation.

_Un couteau, à longue lame, pour extraire les champignons du sol dans leur entièreté, le pied ne doit jamais être coupé, son observation sera indispensable au mycologue pour déterminer l'espèce en question.

_ Un carnet et un crayon, qui serviront dans le cas d'une espèce inconnue, à prendre quelques notes sur le terrain : nom des essences d'arbres avoisinantes, nature du sol, endroits herbeux, marécageux, ... informations utiles au mycologue

_Ne cueillir que des champignons en parfait état de conservation, pas de sujets trop avancés qui finiront à la poubelle. Les laisser dans leur environnement est un geste éco-responsable, ils participeront à la reproduction de l'espèce.

_Ne pas prélever de sujets trop jeunes, non encore ouverts, surtout les petits cèpes qui ressemblent à des petits bouchons de champagne, danger de confusion avec une amanite phalloïde mortelle, voir le duo ci-dessous.

Champignons mortels (en construction)

Quelques espèces mortelles que l'amateur de champignons devrait s'appliquer à connaître avant de rechercher des comestibles.

Quelques champignons comestibles

Attention, ces  espèces habituellement consommées peuvent se révéler toxiques dans des conditions particulières ou pour certaines personnes, de plus pour l'amateur non averti les confusions avec une ou plusieurs espèces toxiques sont réelles et le risque est important.

Espèces récoltées en Sarthe.pdf
Document Adobe Acrobat 323.0 KB

Dernière mise à jour

18 juin 2018

Annonce sortie adhérents du 23 juin

 

Siège social :

Société Mycologique de la Sarthe

Maison de l'Eau _ Porte n° 2

51 rue de l'Esterel

72100 LE MANS

Mail : myco-sarthe@orange.fr

Association n° W723001788

Siren/Siret :  78634015800025

Centre anti-poison

Angers tel : 02 41  48 21 21

Permanences

Permanences, à l'attention du public et des adhérents, tous les lundis de 15 à 18 h du 17 septembre au 19 novembre 2018, sauf le 12 novembre, à la porte n°2, 1er étage, au 51 rue de l'Esterel 72100 LE MANS (Maison de l'Eau près de l'usine des eaux).

Sponsors et partenaires



Météo